Berges de la loue : fin des travaux de mise en défens

Le 10 Juin 2020 ont pris fin les travaux sur les berges de la loue sur les communes de Chouzelot, Lavans-Quingey et Quingey.

L’intervention de l’EPAGE a permis la pose de 5.5 km de clôture, la création de 8 points d’abreuvements et la plantation de près de 3000 arbres. Ces travaux ont été confiés à France Clôture Environnement et aux Chantiers Départementaux pour l’Emploi d’Insertion. D’ici la fin de l’année des boutures de Saule viendront compléter ce dispositif.

Ce projet d’envergure a pour objectif d’initier l’implantation d’une ripisylve, écosystème riche de boisements de berge, et de limiter l’accès au bétail à la rivière. Ainsi on évite le piétinement des berges, la pollution de l’eau par les déjections et les traitements antiparasitaires. De plus, il s’inscrit dans les missions de de l’EPAGE, et fait suite à une première phase de travaux similaires, sur 3 parcelles publiques situées à Quingey, Rennes/Loue et Champagne/Loue.

Les travaux de « mise en défens » des berges (=restauration) ont été financés par l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse et le FEADER dans le cadre de l’appel à projet « investissements non-productifs en faveur des milieux aquatiques » ainsi que l’appel à projet « biodiversité ». Ces travaux ont été réalisés avec l’accord des propriétaires et exploitants agricoles.

photo ripisylve 2(Photo prise en cours de travaux : point d’abreuvement)