RIMG1208

Le Drugeon amont labellisé « rivière en bon état »

Situé dans le bassin du Haut-Doubs près de Pontarlier, le Drugeon a bénéficié d’un important programme de restauration depuis ces 20 dernières années, afin de corriger les impacts d’une rectification drastique faite dans les années 60-70 . Une partie de son cours s’est vu aujourd’hui décerner le label « rivière en bon état » par l’Agence de l’Eau, marquant ainsi les efforts continus des acteurs locaux, au premier desquels le SMMAHD.

Comme un très grand nombre de cours d’eau, le Drugeon a été rectifié et recalibré drastiquement à partir des années 1960, dans le but de gagner des terres agricoles. Ces travaux ont conduit à une perte d’environ 10 km de linéaire, entraînant une réduction forte de la richesse biologique des milieux aquatiques et des zones humides de la vallée.

A partir de 1997, un programme ambitieux de restauration du Drugeon a été mis en oeuvre afin de retrouver un meilleur fonctionnement écologique. Ces opérations, qui se poursuivent aujourd’hui, ont permis de restaurer 72 % de son linéaire. Les suivis scientifiques, réalisés avant et après chacune des phases de travaux, permettent de quantifier l’effet positif sur les milieux aquatiques (document de synthèse prochainement mis en ligne). Ils montrent par exemple que la capacité de la rivière à accueillir la faune aquatique a été multiplié par 2, voire 3 selon les secteurs. La quantité de poissons a été multipliée par un facteur compris entre 1,2 et 4,9,  La qualité biologique globale, appréciée sur la base de l’étude des macro-invertébrés aquatiques (insectes, mollusques, crustacés, à la base de l’alimentation de nombreux poissons) a également augmenté, mais reste limitée par des perturbations persistantes (pollution de l’eau par exemple).

Trichoptères dans le Drugeon

Trichoptères dans le Drugeon – Source SMMAHD

La remise du label « Rivière en Bon Etat » vient marquer les efforts continus des acteurs locaux sur cette rivière. Le label, décerné par l’Agence de l’Eau, concerne un tronçon de 4 km situé entre Vaux et Chantegrue et Bonnevaux, qui a pu bénéficier d’une restauration ambitieuse, grâce à la reprise totale des anciens méandres. D’autres secteurs ont fait l’objet de niveaux de restauration différents, en fonction notamment de l’accord ou non des propriétaires.

carte tvx 2

Historique des travaux réalisés sur le cours du Drugeon – Source SMMAHD

Une cérémonie de remise du label a eu lieu le 28 août sur la commune de Bonnevaux, rassemblant l’ensemble des acteurs autour de Philippe ALPY, directeur du SMMAHD, de Béatrix LOIZON, vice-Présidente du Département du Doubs, et de Laurent ROY, directeur général de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse. Ce dernier explique  l’intérêt du label : il s’agit de montrer que le bon état des cours d’eau, objectif phare du SDAGE Rhône Méditerranée, est compatible avec les activités humaines durables, et peut même contribuer à leur attractivité dans le cadre du développement du tourisme nature. Plus globalement, le lien entre la préservation des milieux aquatiques et l’équilibre de la ressource en eau a été rappelé.

Les acteurs ont profité de leur présence sur le terrain pour faire le point sur les travaux réalisés sur la tourbière de Malpas (située dans le même bassin versant), dans le cadre du programme LIFE Tourbières du Jura.

photosCEN_emilie_calvar (3)

Visite des travaux réalisés sur la commune de Malpas – Photo Emilie Calvar, Conservatoire d’Espaces Naturels de Franche Comté

Retrouvez le communiqué de presse de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse en cliquant ici., et l’article d’Isabelle Brunnarius sur le blog de la Loue et des rivières comtoises en cliquant ici.