Archives de catégorie : évènement

Un GAEC du Doubs Lauréat du Concours Général Agricole des pratiques agro-écologiques Prairies et Parcours

Le Concours des « Prairies Fleuries » a été créé en 2010 à l’initiative des Parcs Nationaux et des Parcs Naturels Régionaux de France. Il a rejoint le Concours Général Agricole en 2014 et se développe aujourd’hui sur l’ensemble du territoire national.

En 2019, le Concours « Prairies Fleuries » devient le Concours des « Pratiques Agro-écologiques Prairies et Parcours », soulignant la place donnée aujourd’hui aux méthodes de production respectueuses de l’environnement.

L’objectif  est de récompenser l’équilibre agro-écologique obtenu par les éleveurs sur leurs prairies. Il concerne tous les éleveurs qui valorisent des pâturages et des prairies de fauche non semées, riches en espèces, afin d’en tirer le meilleur profit dans l’alimentation des troupeaux.

Sur le territoire Loue-Lison, la 1ère édition du concours a eu lieu en 2016 à l’initiative du Syndicat mixte de la Loue (en sa qualité d’opérateur Natura 2000) en collaboration avec la Chambre interdépartementale d’Agriculture du Doubs et du Territoire de Belfort. Ce concours est renouvelé localement chaque année.

En 2018, le concours local portait sur les prairies de fauche montagnardes situées sur le territoire du Crêt Monniot et du Mont Pelé (communes d’Aubonne, Saint-Gorgon-Main, Arc-sous-Cicon et La Chaux).

Le Lauréat du concours local – le GAEC du Louiset à La Chaux – a obtenu le 1er prix  au Concours Général Agricole dans la catégorie 5 – Fauche (et secondairement pâturage) / Montagne ou haute montagne.

Cliquez ici pour voir la liste complète des Lauréats 2019.

Retrouvez la vidéo de la remise des prix au Salon en cliquant ici
(attention début à 6h13 min de la vidéo qui présente tous les événements de la journée sur le ring porcin) et retrouvez l’édition 2019 du journal du concours édité pour l’occasion.

Contact : Emmanuel CRETIN, smix.loue@wanadoo.fr

Le Syndicat Mixte Haut-Doubs Haute-Loue est créé

Le 1er janvier 2019 est né le syndicat mixte Haut Doubs Haute Loue, qui aura en charge la gestion de l’eau et des milieux aquatiques (zones humides, lacs, rivières) à l’échelle du bassin versant du Haut Doubs et de la Haute Loue (de la source du Doubs au saut du Doubs et de toute la Loue et ses affluents jusqu’à Arc et Senans – voir carte ci-dessous).


carte perimetre EPAGE situation generale


Le mardi 8 janvier à 18h00 à la mairie d’Ornans, les élus de ce nouveau syndicat se sont réunis pour procéder à l’élection de l’exécutif. Philippe Alpy, vice-président du Département du Doubs a été élu président et Jean Claude Grenier, Président de la Communauté de communes Loue Lison, 1er vice-président. Maurice Demesmay, président du syndicat mixte de la Loue depuis 10 ans, a été élu président d’honneur, en hommage à l’étendue du travail accompli.

Cette nouvelle collectivité, qui regroupe 9 communautés de communes du Doubs (Lacs et Montagnes du Haut Doubs, Grand Pontarlier, Frasne Drugeon, Montbenoit, Val de Morteau, Portes du Haut Doubs, Loue Lison) et du Jura (Arbois Poligny Salins Cœur du Jura) et le Département du Doubs, est le fruit de 3 ans de réflexion et de travail entre les élus de ce territoire pour gérer l’eau à la bonne échelle, en dépassant les frontières administratives.

Ce syndicat reprend l’intégralité des missions des syndicats mixtes des milieux aquatiques du haut doubs et de la Loue qui ont œuvré et montré la voie depuis de nombreuses années et qui ont donc été dissous le 31 décembre 2018.

Préserver les ressources en eau, assurer une gestion quantitative équilibrée de l’eau, agir contre les pollutions, restaurer les zones humides et les cours d’eau dégradés, préserver la biodiversité de ces milieux, mener des actions de prévention contre les inondations, sensibiliser la population, telles seront les missions de ce nouveau syndicat qui couvrira 2255 km2 et concernera 126 000 habitants.

Au regard de l’intensification des phénomènes de sécheresse qui succèdent, parfois la même année à des épisodes de fortes crues, la nécessité de se doter d’un outil adapté, fonctionnant sur le principe de la solidarité territoriale (chaque collectivité participera au financement en fonction de sa population et de sa richesse fiscale) en s’appuyant sur l’expertise et l’ingénierie présente dans les syndicats de la Loue et du haut doubs s’est imposé comme une nécessité, surtout après l’épisode marquant de 2018.

Journée mondiale des zones humides : tous les événements

Sorties nature, ciné-conférence, contes, chantiers participatifs, le programme de la Journée mondiale des zones humides est riche et varié.

3 conférences, décrites ci-dessous, sont organisées par le Syndicat Mixte Haut-Doubs Haute-Loue. Cliquez ici pour retrouver l’ensemble des animations en Bourgogne-Franche-Comté.

  • Jeudi 21 mars à 20h à Pontarlier – salle Morand :
    L’intérêt de restaurer les zones humides dans la perspective du changement climatiqueaffiche_Pontarlier_20190321

    A partir des expériences de restauration du Drugeon et de ses zones humides, des tourbières du programme Life tourbières du Jura et des mesures sur la tourbière de Frasne, le Syndicat Mixte Haut-Doubs Haute-Loue vous invite à une conférence sur les tendances des indicateurs climatiques mesurés localement et sur les résultats des travaux de restauration sur les milieux aquatiques et humides.
  • Jeudi 21 mars à 20h aux Gras – salle des fêtes
    De l’inventaire à la restauration des milieux humidesaffiche_LesGras_20190321
    Le Syndicat Mixte Haut-Doubs Haute-Loue a engagé en 2016 l’inventaire des milieux humides de la Communauté de communes du Val de Morteau. Cette conférence vous explique la démarche mise en place pour cet inventaire, aujourd’hui finalisé, qui a permis l’identification des enjeux du territoire en termes de gestion, de protection et de restauration des milieux naturels.
  • Jeudi 28 mars à 20h à Salins-les-Bains – Salle Poupet de la mairie
    Rôle et importance des zones humides dans le contexte de changement climatique
    Venez à une conférence sur le rôle et l’importance des zones humides, dans le contexte du changement climatique, en particulier en milieu karstique : rôle des zones humides dans le soutien d’étiage et illustration avec les zones humides du bassin du Haut Lison.

2e commission thématique sur l’aspect quantitatif de la ressource en eau

La Commission thématique pour l’aspect quantitatif de la ressource en eau du SAGE Haut-Doubs Haute-Loue, qui s’est déroulée le 29 novembre dernier à Grand Combe Chateleu, a été l’occasion d’échanges entre les différents acteurs du territoire autour de cet enjeu, et en particulier de la gestion de l’alimentation en eau potable.

Cliquez ici pour afficher le diaporama présenté.

Enjeux

Le territoire du SAGE, et en particulier le Haut-Doubs, est un territoire fragile du point de vue de la ressource en eau : malgré des précipitations abondantes, la nature karstique du sous-sol induit de grandes variations des débits des cours d’eau. L’épisode de sécheresse exceptionnel de juin à novembre 2018 confirme cette fragilité : malgré un remplissage optimal des rivières et nappes suite aux pluies de l’hiver et du printemps, 3 mois de sécheresse ont suffi à entrer dans une crise sévère.

carte_tracages
Exemple de circulations souterraines reconnues

Le PGRE, ou Plan de Gestion de la Ressource en Eau, sur le Haut-Doubs, adopté par la Commission locale de l’eau (CLE) fin 2015, vise à une gestion quantitative équilibrée de la ressource : il s’agit de garantir de l’eau en quantité suffisante à la fois pour les usages humains et pour le bon fonctionnement des milieux aquatiques, de manière durable dans le temps.

L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit de garantir une alimentation en eau potable pour les habitants du Haut-Doubs, ainsi que des niveaux suffisants aux rivières, aux périodes les plus sèches de l’année, principalement en été. Dans un contexte de réchauffement climatique, et de dynamisme économique et démographique du territoire du Haut-Doubs, la mise en œuvre d’une stratégie commune paraît essentielle.

Déroulement de la réunion

La commission thématique a été marquée par une forte participation des élus locaux représentants notamment des communes, communautés de communes ou d’agglomération, et syndicats de gestion des eaux, des associations et services de l’Etat.

Ils ont pu prendre connaissance d’un exposé de la DREAL Bourgogne-Franche-Comté portant sur le phénomène de sécheresse 2018, ainsi que sur les effets attendus du changement climatique sur le territoire.

Ensuite, le Département du Doubs, représentée par sa vice-Présidente en charge de l’environnement Béatrix Loizon, a présenté les actions à conduire pour sécuriser l’Alimentation en Eau Potable sur le territoire du SAGE, suite à la réalisation du Schéma Départemental d’Alimentation en Eau Potable du Doubs. Il s’agit notamment de diversifier et de mutualiser les ressources, d’améliorer le suivi et la gestion du patrimoine, et de rationaliser le nombre d’ »unités de gestion » de l’eau potable (on compte en moyenne 1 unité pour 500 habitants dans le Haut-Doubs au Sud de Morteau, assurant tout ou partie des missions en lien avec l’alimentation en eau potable).

Fontaine_Amondans (3)
On compte en moyenne un service de gestion de l’eau potable pour 500 habitants dans le Haut-Doubs

Enfin, des pistes pour renforcer l’adaptation au changement climatique de la gestion de l’eau ont été discutées. Parmi les priorités identifiées figurent les économies d’eau, mais également la maîtrise de l’imperméabilisation des sols, à intégrer dans les documents d’urbanisme tels que PLUI et SCOT, et enfin la préservation des zones humides et annexes aux cours d’eau, qui stockent l’eau lorsqu’elle est abondante et la restituent lorsqu’elle se fait rare.

Le Président de la CLE, Philippe Alpy, a rappelé qu’agir positivement sur les milieux aquatiques équivaut à agir positivement sur la ressource, et a remercié les élu(e)s du territoire qui se sont engagé(e)s pour la création d’un syndicat de gestion des milieux aquatiques à l’échelle du SAGE Haut Doubs Haute Loue, au 1er janvier 2019. Il a par ailleurs insisté sur la nécessité de prendre en compte, dans les décisions d’aménagement du territoire, la fragilité et la disponibilité de la ressource en eau.

Suites

Cette 2ème commission thématique concernant l’aspect quantitatif de la ressource en eau sera reconduite en 2019, afin de faire un focus sur l’avancement du PGRE du Haut-Doubs et le rendre encore plus opérationnel. En parallèle, la Commission Locale de l’Eau travaille sur l’aspect qualitatif de l’eau, dans le cadre d’une autre commission thématique.

Les tourbières et le climat : 2 conférences à venir

Une conférence intitulée « Le climat se réchauffe, les tourbières aussi : Bilan de 10 années de recherche à Frasne » aura lieu :

  • Dans le Haut-Doubs : jeudi 4 octobre à 20h à la salle d’animation de Frasne 
  • A Besançon : mardi 16 octobre à 20h au Petit Kursaal

 Daniel Gilbert, écologue au laboratoire Chrono-environnement de l’Université de Franche-Comté viendra présenter un premier bilan des 10 années de recherche sur la station de la tourbière de Frasne, en lien avec le changement climatique, complété par les premiers retours d’informations du SMMAHD après les travaux de restauration de la tourbière engagés en 2015.

Contact : Geneviève MAGNON – SMMAHD

ConférenceFrasne_20181004_climat_tourbière (002)