Archives de catégorie : haut-doubs

Le Drugeon amont labellisé « rivière en bon état »

Situé dans le bassin du Haut-Doubs près de Pontarlier, le Drugeon a bénéficié d’un important programme de restauration depuis ces 20 dernières années, afin de corriger les impacts d’une rectification drastique faite dans les années 60-70 . Une partie de son cours s’est vu aujourd’hui décerner le label « rivière en bon état » par l’Agence de l’Eau, marquant ainsi les efforts continus des acteurs locaux, au premier desquels le SMMAHD. Continuer la lecture de Le Drugeon amont labellisé « rivière en bon état »

Les actes du Séminaire RAMSAR sur les zones humides sont disponibles

Les actes du séminaire RAMSAR sont disponibles sur le site internet consacré aux zones Natura 2000 gérés par le SMMAHD (bassin du Drugeon, Complexe de la Cluse-et-Mijoux, Lacs et tourbières de Malpas »).

Cliquez ici pour accéder au site.

Vous y trouverez également une plaquette d’information.

Contact : Camille BARBAZ, chargée de mission Natura 2000 au SMMAHD

 

Fin des travaux de fermeture du fossé de la Sarre à Cordier à BOUVERANS (25)

Le chantier de fermeture de drain mis en œuvre par le Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques du Haut-Doubs sur la commune de Bouverans s’est finalisé fin février.

Suite à une 1ère phase de suppression des ligneux pour permettre le passage des engins, l’entreprise Jura Natura Services a neutralisé un fossé de 260 m avec 21 panneaux tripli et de la sciure.

Cette opération fait partie du programme Life tourbières du Jura, qui vise à réhabiliter le fonctionnement d’un grand nombre de tourbières du massif jurassien franc-comtois.

Retrouvez toutes les actualités du programme sur le site dédié.

Réseau QUARSTIC : la qualité des eaux à la loupe

Le réseau QUARSTIC a pour objectif de suivre en continu la qualité des eaux souterraines et de surface sur le Doubs, la Loue, et le Lison, en se focalisant sur les paramètres physico-chimiques et les nutriments.

Le nouveau Bulletin d’info présente une analyse des flux d’azote exportés dans les eaux pour le cycle hydrologique 2016-2017.

Les résultats du suivi temporel montrent qu’il existe certaines disparités dans l’impact des différents tronçons de rivière selon les périodes de l’année.

Un bilan annuel des flux pour chaque sous-bassin du réseau nous renseigne sur les unités hydrologiques où les exportations en nitrate sont les plus fortes, indiquant une augmentation des flux par unité de surface de plus en plus importante de l’amont vers l’aval du bassin.

Retrouvez le bulletin en cliquant ici