Archives de catégorie : rivières

Mieux connaître les sources de pollution

Vendredi 23 novembre, Philippe ALPY, président de la Commission Locale de l’Eau Haut-Doubs Haute-Loue, et Daniel PRIEUR, Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture 25-90, signaient en présence de la conseillère départementale Béatrix LOIZON un courrier à destination des agriculteurs du territoire du SAGE Haut-Doubs Haute-Loue.

L’objectif est de s’associer afin de réaliser un travail de collecte de données, pour  identifier certaines sources de pollution du Doubs et de la Loue. Un travail complémentaire est effectué pour connaître les autres sources potentielles de pollution par les pesticides.

Retrouvez ici l’article de l’hebdomadaire La Terre de Chez Nous (cliquez ici) et l’article relatif à la démarche d’enquête (cliquez ici).

Qualité des eaux : bilan de 2 années de suivi des nutriments

Le réseau QUARSTIC a pour objectif de suivre en continu la qualité des eaux souterraines et de surface sur le Doubs, la Loue, et le Lison, en se focalisant sur les paramètres physico-chimiques et les nutriments.

Le nouveau Bulletin d’info présente les résultats des suivis des nutriments lors des 2 cycles hydrologiques entre 2016 et 2018 en comparant les flux annuels.

Un bilan annuel des flux pour chaque sous-bassin du réseau nous renseigne sur les unités hydrologiques où les exportations en azote et en phosphore sont les plus fortes.

Retrouvez le bulletin en cliquant ici.

Le Drugeon amont labellisé « rivière en bon état »

Situé dans le bassin du Haut-Doubs près de Pontarlier, le Drugeon a bénéficié d’un important programme de restauration depuis ces 20 dernières années, afin de corriger les impacts d’une rectification drastique faite dans les années 60-70 . Une partie de son cours s’est vu aujourd’hui décerner le label « rivière en bon état » par l’Agence de l’Eau, marquant ainsi les efforts continus des acteurs locaux, au premier desquels le SMMAHD. Continuer la lecture de Le Drugeon amont labellisé « rivière en bon état »

Moyenne Loue : l’importance des boisements de berges

Le Syndicat Mixte de la Loue porte une action de mise en défens et de restauration de la ripisylve (boisements de berge) de la moyenne Loue et de ses affluents.

De quoi s’agit-il ?

Cette action vise, d’une part à restaurer par des plantations la ripisylve de la Loue entre Rurey et Arc-et-Senans sur des tronçons identifiés comme dégradés et/ou déficients, et d’autre part à mettre en défens (pose de clôture fixes, aménagements de points d’abreuvement) les linéaires fortement impactés par la pression de pâturage.

Le projet comprend :

  • Etat des lieux de la ripisylve et des berges de la Moyenne Loue
  • Acquisitions foncières en bordure de Loue (objectif : 8 km sur une largeur de 5 mètres linéaires)
  • Plantations d’arbres et arbustes en bordure de Loue (objectif : 10 km plantés)
  • Pose de clôtures et aménagements de points d’abreuvement

Avancement du projet

L’état des lieux des berges et de la ripisylve a été réalisé en 2017 sur un tronçon de 12 km entre Quingey et Rennes/Loue. Sur ce secteur, 35% du linéaire de ripisylve peut être considéré en mauvais état.

schema

L’état des lieux est en cours de réalisation sur un tronçon de 20 km entre Rurey et Quingey.

Des travaux prévus sont en 2018, dans un premier temps sur des parcelles publiques à Quingey, Rennes/Loue et Champagne/Loue. Ces travaux comprendront :

– la pose d’environ 1 km de clôtures fixes

– la plantations de 260 arbres et boutures

– La mise en place de systèmes d’abreuvements alternatifs (pompe à museau, éolienne de pompage)

– la taille d’entretien d’arbres têtards favorables à l’accueil de la biodiversité

Parallèlement, l’animation foncière est en cours sur les parcelles privés, en collaboration avec l’établissement publique foncier, avec un objectif de travaux 2019 sur 7 à 9 km linéaires.

Contact : Benjamin KNAEBEL, Syndicat mixte de la Loue