Archives pour la catégorie évènement

Le SMMAHD accueille un séminaire national sur les zones humides

Le SMMAHD a le plaisir d’accueillir sur son territoire, du 18 au 20 octobre 2017, le séminaire annuel des sites français de la convention internationale Ramsar.

Le programme met à l’honneur le travail de plus de 20 ans sur le site du bassin du Drugeon, et prévoit des temps d’échanges, visites et ateliers destinés aux différents protagonistes responsables du devenir des zones humides en France.

Cliquez ici pour découvrir le programme du séminaire.

Note : pour des questions d’organisation, merci aux élu(e)s qui souhaiteraient participer à la table ronde du jeudi 19 octobre (« Eviter plutôt que réduire et compenser », de 17h00  à 18h45), de bien vouloir s’inscrire auprès du SMMAHD.

 

 

Film « Jura, le temps d’une montagne » : projections gratuites cet été !

« A partir de maintenant, dites-vous que les secondes n’existent plus, ni les heures, ni les jours, ni les siècles. Imaginez qu’un millénaire est une poussière de seconde, et surtout que la notion d’instant a disparu. »

Le ton est donné. L’Aventure à remonter le temps commence. Elle durera une trentaine de minutes. Trente-sept minutes exactement à la fois intenses, novatrices et surprenantes… dont le propos peut sembler aride à première vue : l’histoire géologique et la formation des paysages du Massif du Jura. Oui, mais la réalisation voulue par le Parc naturel régional du Haut-Jura sublime le côté didactique par un montage époustouflant : si la rigueur scientifique absolue est là, garantie par l’étroite collaboration de trois géologues (Michel Campy, Vincent Bichet et Gaël Comment), la sensibilité des images et du commentaire offre au film la dimension « émotion » d’un grand
spectacle. Le tout servi par un tournage d’une indéniable qualité esthétique, une technique résolument moderniste (vidéo Full HD, utilisation d’un hélicoptère et d’un drone pour les plans larges en HD K4…) et une bande-son puissante et originale (musique, voix off)…

Quatre projections en avant-première auront lieu en France et deux en Suisse durant le mois de juin 2017 en présence de l’équipe de réalisation du film (entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles) :

Ø  Pontarlier le jeudi 8 juin, à 19 et 21h au cinéma l’Olympia

Ø  Oyonnax le mardi 13 juin, à 20h au centre culturel Aragon

Ø  Morez le mardi 20 juin, à 20h, au cinéma Casino

Ø  Moirans-en-Montagne le jeudi 22 juin, à 20h au cinéma François Truffaut

Ø  Neuchâtel le lundi 26 juin

Ø  Delémont le 30 juin

Ainsi que 3 séances de ciné-plein air en août :

Ø  Les Grangettes le samedi 22 juillet

Ø  Champagnole le mercredi 9 août

Ø  Les Rousses le jeudi 10 août

Contact : Parc du Haut-Jura Florian Marguet – chargé de mission tourisme – f.marguet@parc-haut-jura.fr – 03 84 34 12 30
Patricia Louvrier – chargée de communication – p.louvrier@parc-haut-jura.fr – 03 84 34 12 30

Vidéo : un agriculteur du Doubs lauréat du concours national des prairies fleuries

Pour visionnez le reportage France 3 : cliquez ici

Le Concours des Prairies Fleuries a été créé en 2010 à l’initiative des Parcs Nationaux et des Parcs Naturels Régionaux de France. Il a rejoint le Concours Général Agricole en 2014 et se développe aujourd’hui sur l’ensemble du territoire national. L’objectif de ce concours est de valoriser les prairies ayant le meilleur équilibre agri-écologique. Le jury du concours évalue la cohérence entre les propriétés agri-écologique de la parcelle et son usage agricole. La méthode requiert donc des compétences dans les domaines suivants : agronomie/fourrage, écologie/botanique et apiculture/faune sauvage.

Sur le territoire Loue-Lison, la 1ère édition du concours a eu lieu en 2016 à l’initiative du Syndicat mixte de la Loue (en sa qualité d’opérateur Natura 2000) et de la Chambre interdépartementale d’Agriculture du Doubs et du Territoire de Belfort. Cette première édition est un véritable succès puisque le lauréat du concours local, Monsieur Jean-Paul Girard, exploitant agricole à Cléron, a remporté le 02 mars dernier, lors de la remise des prix au Salon Agricole à Paris, le 1er prix d’excellence agri-écologique dans la catégorie « Prairie de fauche – en zone de Plaine et Piémont »  ainsi que le prix spécial « Abeille d’Or » récompensant la parcelle présentant le meilleur potentiel mellifère.

Merci à Jean-Paul Girard pour sa contribution à la préservation de la biodiversité et à la beauté des paysages de nos territoires.

Le concours prairies fleuries sera reconduit en 2017 sur le territoire Loue-Lison et portera en particulier sur les pelouses marneuses pâturées, habitats présentant également un fort enjeu de conservation pour la biodiversité.

 

Le Dessoubre et le Doubs protégés des pollutions toxiques

Le 8 avril à Damprichard, le Syndicat mixte du Dessoubre, la CCI du Doubs, la communauté de communes du Val de Morteau et l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse ont signé l’opération collective LIMITOX qui cible les entreprises émettrices de métaux situées sur 122 communes du territoire concerné.

On l‘appelle aussi le « pays horloger« . Les 6 sous-bassins situés à la frontière suisse – Cusansin, Dessoubre, Doubs Franco-Suisse, Doubs médian, Haut-Doubs et Loue – sont touchés par des problèmes de pollutions toxiques.Historiquement, ce vaste territoire comporte un tissu industriel constitué de nombreuses petites ou moyennes entreprises de traitement de surface, mécanique, polissage, tribofinition, galvanoplastie, décolletage, laquage… Et les signaux d’alerte sont là !
Les stations d’épuration urbaines de Bonnétage, Charquemont, Damprichard, Epenoy, Les Combes, Maîche, Morteau et Passonfontaine ont présenté ces dernières années des non-conformités vis-à-vis de leur concentration en métaux. Certaines ont même renoncé à valoriser leurs boues de stations par l’épandage.
Au niveau du suivi de la qualité des rivières, on note une problématique « métaux » prégnante en aval de Morteau sur le Doubs franco-suisse et également sur le Dessoubre aval.
Les entreprises émettrices de métaux sont ainsi les cibles prioritaires de cette opération collective, destinée à les aider à mieux maîtriser leurs rejets d’effluents.Le contrat LIMITOX poursuit plusieurs objectifs :

  • connaître, suivre et réduire le flux de pollutions toxiques issues des effluents non domestiques qui sont déversés dans les réseaux d’assainissement
  • améliorer la collecte des déchets dangereux
  • sensibiliser les entreprises aux bonnes pratiques environnementales afin de prévenir et gérer les pollutions accidentelles

Pour cela, le Syndicat visite les entreprises afin d’évaluer si elles présentent un risque potentiel de pollution pour le milieu naturel ou un risque de dysfonctionnement pour le réseau d’assainissement et/ou la station d’épuration.

Près de 2000 entreprises sont concernées et l’objectif de l’opération est de visiter et d’accompagner 200 entreprises en 3 ans. Les entreprises liées au travail des métaux, le secteur agroalimentaire (fromageries, salaisons…), ou encore la filière bois (scieries, menuiseries, fabricants de meuble…) seront contactées en priorité.

Les établissements pourront bénéficier d’aides financières de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse pour la mise en conformité des installations. Au total, l’agence de l’eau s’engage à hauteur de 2,25 M€ jusqu’à fin 2018. Le Syndicat, ainsi que la CCI du Doubs, aideront les entreprises à constituer un dossier de demande d’aide.

Villeneuve d’Amont à l’écoute pour préserver sa tourbière

Sollicité par le Conservatoire dans le cadre du Life tourbières du Jura, le conseil municipal de Villeneuve-d’Amont a souhaité informer et consulter la population avant de s’engager dans une démarche de préservation de la tourbière communale. Ainsi, avec l’appui de l’ONF et du Syndicat mixte de la Loue, une sortie sur le terrain a été organisée en septembre, suivie en novembre d’une réunion publique. Ces dates ont été l’occasion de présenter aux respectivement 30 et 28 personnes présentes l’intérêt du site mais aussi les atteintes et les propositions faites pour le préserver.

Sylvain MONCORGÉ, Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté

Retrouvez cet article et d’autres sur le site du LIFE tourbières.