Archives de catégorie : travaux

Moyenne Loue : l’importance des boisements de berges

Le Syndicat Mixte de la Loue porte une action de mise en défens et de restauration de la ripisylve (boisements de berge) de la moyenne Loue et de ses affluents.

De quoi s’agit-il ?

Cette action vise, d’une part à restaurer par des plantations la ripisylve de la Loue entre Rurey et Arc-et-Senans sur des tronçons identifiés comme dégradés et/ou déficients, et d’autre part à mettre en défens (pose de clôture fixes, aménagements de points d’abreuvement) les linéaires fortement impactés par la pression de pâturage.

Le projet comprend :

  • Etat des lieux de la ripisylve et des berges de la Moyenne Loue
  • Acquisitions foncières en bordure de Loue (objectif : 8 km sur une largeur de 5 mètres linéaires)
  • Plantations d’arbres et arbustes en bordure de Loue (objectif : 10 km plantés)
  • Pose de clôtures et aménagements de points d’abreuvement

Avancement du projet

L’état des lieux des berges et de la ripisylve a été réalisé en 2017 sur un tronçon de 12 km entre Quingey et Rennes/Loue. Sur ce secteur, 35% du linéaire de ripisylve peut être considéré en mauvais état.

schema

L’état des lieux est en cours de réalisation sur un tronçon de 20 km entre Rurey et Quingey.

Des travaux prévus sont en 2018, dans un premier temps sur des parcelles publiques à Quingey, Rennes/Loue et Champagne/Loue. Ces travaux comprendront :

– la pose d’environ 1 km de clôtures fixes

– la plantations de 260 arbres et boutures

– La mise en place de systèmes d’abreuvements alternatifs (pompe à museau, éolienne de pompage)

– la taille d’entretien d’arbres têtards favorables à l’accueil de la biodiversité

Parallèlement, l’animation foncière est en cours sur les parcelles privés, en collaboration avec l’établissement publique foncier, avec un objectif de travaux 2019 sur 7 à 9 km linéaires.

Contact : Benjamin KNAEBEL, Syndicat mixte de la Loue

 

Ornans : le ruisseau de la Bonneille bientôt restauré

Dans le cadre de ses compétences pour la préservation et la restauration des milieux aquatiques, et à partir de prospections de terrain et du diagnostic écologique réalisé par la Fédération de pêche du Doubs en 2012-2013, le Syndicat mixte de la Loue a décidé la mise en œuvre d’aménagement pour la restauration morphologique et écologique du ruisseau de la Bonneille. Cet aménagement cible le linéaire compris entre la confluence avec la Loue et la confluence du ruisseau de Vinchaud, soit un linéaire de l’ordre de 1800 m.

carte bonneille

Ce linéaire présente des altérations morphologiques plus ou moins importantes (traversée urbaine) avec à l’amont du secteur urbanisé des phénomènes d’érosion (incision du lit, érosions de berges) conduisant à une perte significative de son attractivité pour la faune piscicole et à son appauvrissement biologique (absence de connectivité latérale, apparition d’affleurement marneux, faciès d’écoulements peu diversifiés, …).

bonneille aval ruisseau de Vinchaud

Ruisseau de la Bonneille (aval ruisseau de Vinchaud)

L’objectif visé par le Syndicat mixte de la Loue sur ce linéaire consiste d’une part, à limiter voire stopper le processus d’incision observé (enfoncement du lit du ruisseau) et d’autre part, à renforcer son attractivité pour la faune piscicole (truite fario en particulier) et astacicole (écrevisse à pattes blanches), même si la population d’écrevisses présente sur le ruisseau de la Bonneille est aujourd’hui menacée ou affectée par la peste de l’écrevisse.

L’élaboration de l’avant-projet de restauration devra débuter courant juin pour un rendu prévu début 2019.

Comme pour l’étude précédente, ce projet devrait bénéficier du soutien financier de l’Agence de l’eau et du Département du Doubs au titre de leurs politiques en faveur de la restauration et de la préservation des milieux aquatiques, mais également du soutien technique de la Fédération de pêche du Doubs.

Fin des travaux de fermeture du fossé de la Sarre à Cordier à BOUVERANS (25)

Le chantier de fermeture de drain mis en œuvre par le Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques du Haut-Doubs sur la commune de Bouverans s’est finalisé fin février.

Suite à une 1ère phase de suppression des ligneux pour permettre le passage des engins, l’entreprise Jura Natura Services a neutralisé un fossé de 260 m avec 21 panneaux tripli et de la sciure.

Cette opération fait partie du programme Life tourbières du Jura, qui vise à réhabiliter le fonctionnement d’un grand nombre de tourbières du massif jurassien franc-comtois.

Retrouvez toutes les actualités du programme sur le site dédié.

Vidéo : plantation de haies pour la biodiversité… et l’eau

Visionnez le reportage vidéo d’Isabelle Brunnarius de France 3 Franche-Comté !

Dans le cadre d’un appel à projet « Biodiversité » lancé fin 2016 par l’Agence de l’Eau RMC, le syndicat mixte de la Loue a déposé un projet portant sur la restauration des continuités écologiques sur le territoire Loue-Lison. Deux secteurs du territoire sont concernés :

le plateau agricole d’Amancey : travaux d’implantation d’un réseau de haies et d’éléments fixes du paysage, avec un double objectif : restaurer les continuités écologiques et favoriser la biodiversité, et contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau par le maintien d’éléments fixes du paysage (enjeux relatifs à la fonctionnalité eau – sol – karst). Complémentairement à cette action menée sur le terrain en collaboration étroite avec la profession agricole et les propriétaires fonciers, il est prévu également un important volet de sensibilisation des scolaires et du grand public.

Les opérations de plantations sont prévues sur deux années et sont pilotées sur le terrain par la Fédération des chasseurs du Doubs (maître d’ouvrage de l’opération).

la moyenne vallée de la Loue (de Rurey à Rennes-sur-Loue) : mise en défens et restauration de la ripisylve et des habitats rivulaires. Cette action vise d’une part à restaurer par des plantations la ripisylve de la Loue et de ses affluents sur des tronçons identifiés comme dégradés et/ou déficients et d’autre part, à mettre en défens (pose de clôtures fixes, aménagements de points d’abreuvement) les linéaires fortement impactés par la pression de pâturage.

Cette opération sur les habitats rivulaires est portée par le syndicat mixte de la Loue et s’étale sur 3 ans.

Vidéo : le Doubs à MOUTHE retrouve son premier méandre

Cette fin août, le Doubs a retrouvé son premier méandre, à l’aval de la source. Des travaux anciens avait privé la rivière de ce méandre dans la tourbière du Moutat.

La restauration de ce premier méandre s’inscrit dans un projet de restauration globale de la tourbière, grâce au programme LIFE « Tourbières du jura ».

Cliquez ici pour visualisez la vidéo de France 3 sur le site de Sauvons l’Eau !

Et retrouvez en cliquant ici toutes les actualités du programme LIFE « Tourbières du Jura ».