VIDEO : 6 exploitations agricoles en lice pour le concours des prairies fleuries

Cliquez ici pour voir le reportage de Lucie Thiery de France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Le Concours des « Prairies Fleuries » a été créé en 2010 à l’initiative des Parcs Nationaux et des Parcs Naturels Régionaux de France. Il a rejoint le Concours Général Agricole en 2014 et se développe aujourd’hui sur l’ensemble du territoire national.

En 2019, le Concours « Prairies Fleuries » devient le Concours des « Pratiques Agro-écologiques Prairies et Parcours », soulignant la place donnée aujourd’hui aux méthodes de production respectueuses de l’environnement.

L’objectif  est de récompenser l’équilibre agro-écologique obtenu par les éleveurs sur leurs prairies. Il concerne tous les éleveurs qui valorisent des pâturages et des prairies de fauche non semées, riches en espèces, afin d’en tirer le meilleur profit dans l’alimentation des troupeaux.

Sur le territoire Loue-Lison, la 1ère édition du concours a eu lieu en 2016 à l’initiative du Syndicat mixte de la Loue (en sa qualité d’opérateur Natura 2000) en collaboration avec la Chambre interdépartementale d’Agriculture du Doubs et du Territoire de Belfort. Ce concours est renouvelé localement chaque année.

Après les prairies de fauche montagnardes en  2018, le concours local porte cette année sur les prairies humides de fauche.

Contact : Emmanuel CRETIN, e.cretin@eaudoubsloue.fr

 

 

Vallée de la Loue : travaux de restauration des boisements de berge (tranche 2018-2019)


Travaux réalisés avec le soutien financier de :europe bandeau_FEADERlogo_cartouche_CMJN_HDFLiens : https://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020_fr et https://www.europe-bfc.eu/


Dans le cadre de ses missions de restauration de la biodiversité et de la qualité de l’eau, le Syndicat Mixte Haut-Doubs Haute-Loue a réalisé des travaux de restauration de la ripisylve (= boisements de berge) de la Loue sur 3 parcelles situées à Quingey, Rennes/Loue et Champagne/Loue.

Ont ainsi été réalisés : des plantations (une cinquantaine d’arbres et arbustes et des boutures de saules), la mise en place d’1 km de clôture en retrait de berge, la création de 2 puits associés à des systèmes d’abreuvement par pompes à museau et éolienne de pâture. L’objectif est de restaurer des habitats rivulaires fonctionnels et de limiter l’accès au bétail à la rivière.

Les travaux de mise en défens des berges ont été co-financés par le FEADER et l’Agence de l’Eau RMC dans le cadre de l’appel à projet « investissements non-productifs en faveur des milieux aquatiques ». Les travaux de plantations ont été financés par l’Agence de l’Eau RMC dans le cadre de l’appel à projet biodiversité.

La poursuite des travaux de restauration de la ripisylve de la Loue est envisagée à l’automne-hiver 2019 2020 sur un linéaire d’environ 6 km, sur les communes de Chouzelot, Quingey, Lavans-Quingey et Rennes-sur-Loue.

Renseignements : Benjamin KNAEBEL, 03 81 52 38 33