PGRE

Qu’est-ce qu’un Plan de Gestion de la Ressource en Eau ?

Depuis le début des années 2000, le département du Doubs a connu des restrictions régulières de consommation d’eau. Les outils de gestions de crises, que sont théoriquement les arrêtés sècheresses, sont devenus des outils de gestion courante des ressources, en déficit chronique.
L’augmentation des besoins en eau est, sur notre territoire, intimement liée à la croissance démographique et à l’urbanisation. Associé à l’augmentation de fréquence des périodes de déficit en eau, en lien avec le changement climatique notamment, des tensions peuvent se cristalliser autour de la ressource.

Par ailleurs, le bon fonctionnement des milieux aquatiques (et donc des services écosystémiques qui leur sont associés), dépend de la quantité d’eau restant dans les cours d’eau, après prélèvement pour les différents usages (Alimentation en eau potable, industrie, agriculture…).

En 2013, tous les territoires de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse estimés en déficit quantitatifs ont fait l’objet d’une étude Volumes prélevables, servant de diagnostic sur la ressource en eau en quantifiant les prélèvements et les volumes disponibles.

Le PGRE est un programme d’action, élaboré en concertation et s’appuyant sur les résultats techniques de l’Etude Volumes Prélevables, visant à atteindre :
– un équilibre entre prélèvement et ressource en intégrant le bon fonctionnement des milieux aquatiques et les incidences du changement climatique sur l’hydrologie et l’hydrogéologie dans la durée,
– Le partage de l’eau entre les différents usages,
– Le bon état des eaux avec un respect des débits biologiques des cours d’eau tout en satisfaisant l’ensemble des usages en moyenne huit années sur dix traduits.

Plus concrètement, la démarche d’adoption d’un PGRE passe par une étape d’élaboration par les structures de gestion de l’eau, avant d’être adopté par les instances locales puis approuvé par le Préfet.

Dans le cas précis du PGRE du Haut-Doubs, la structure en charge de l’animation du plan de gestion est l’EPAGE Haut-Doubs Haute-Loue et l’instance locale de validation et de suivi est la Commission Locale de l’Eau (CLE – Joindre le lien vers la page CLE ou SAGE)

Quelques chiffres du bassin Rhône Méditerranée Corse

  • Environ 70 sous-bassins ou masses d’eau souterraines ont été identifiés en déséquilibre quantitatif ou en équilibre précaire dans le SDAGE 2022-2027,
  • 40% des bassins de Rhône-Méditerranée manquent d’eau, surtout l’été,
  • 5.9 Milliards de m3 d’eau prélevés annuellement dans les bassins Rhône-Méditerranée et Corse (dont 1.3 milliards pour l’agriculture, 11,6 milliards pour l’eau potable et 1 milliard pour les usages économiques hors énergie),
  • Plus de 150 millions de m3 manquent sur les mois en déficit pour assurer une gestion équilibrée de la ressource.

Source : « Sauvons l’eau n°32, avril 2017 »

Pourquoi un plan de gestion sur le Haut-Doubs ?

Le Haut-Doubs est un territoire très arrosé mais vulnérable concernant la ressource en eau, du fait :
– De l’irrégularité de précipitations sur l’année, parfois retenues sous forme de neige et de gel,
– Du fonctionnement karstique du bassin (avec des sources karstiques, de nombreuses pertes…),
– De l’influence de l’homme : les aménagements artificiels réduisant l’infiltration des eaux de pluie, le stockage dans les zones « tampons », des prélèvements pour l’eau potable, l’industrie, l’agriculture…,
– De la multiplicité des rôles du lac Saint-Point, ressource qui sert à la fois à l’alimentation en eau potable, au soutien du débit du Doubs en aval lors de sécheresses, et bien sûr aux zones naturelles environnantes.

La préservation de la ressource en eau est d’autant plus importante que les effets du changement climatiques sur le territoire restent incertains : si une hausse des températures est certaine, les effets sur les précipitations, le débit des rivières et les prélèvements ne sont pas connus.

Le plan de gestion de la ressource en eau du Haut-Doubs a pour principaux objectifs de :

  • Préserver les ressources en eau potable,
  • Préserver un débit minimum pour les rivières,
  • Mieux gérer les sècheresses.

Quels sont les actions du PGRE du Haut-Doubs ?

Afin de permettre l’atteinte des objectifs fixés, quatre axes opérationnels ont été retenus :

Bilan du PGRE du Haut-Doubs

Le PGRE a été mis en œuvre de 2015 à 2021 et a fait l’objet d’un bilan en 2021 afin de faire ressortir les points forts et les points d’amélioration de ce plan de gestion et orienter sa révision en cohérence avec les évolutions du territoire et les attentes des acteurs de l’eau.

Les documents du PGRE du Haut-Doubs

Les différents documents du PGRE sont disponibles en téléchargement ci-dessous :

PGRE du Haut-Doubs
Plaquette PGRE
Bilan 2022 PGRE du Haut-Doubs

%d blogueurs aiment cette page :